center
Devenez membre privilégié en cliquant ici
8 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
| Accueil |    [Visiteur Anonyme - Votre compte]    | Contactez-nous |    | Soumettre un article |  
  Recherche  
 
Recherche

Recherche guidée

 
  Applications de télésanté  
 
  • DMP / DPE
  • Altermed
  • NTIC et Santé
  • Télésurveillance
  • Réseaux de santé
  • Téléconsultation
  • Télésanté générale
  • ...
  •  
      Thématiques transversales  
     
  • Innovations technologiques
  • Evaluation de la télésanté
  • Management de projets
  • Etats des lieux - enquetes
  • Confidentialité et télésanté
  • ...
  •  
      Spécialités médicales  
     
  • HAD
  • Gériatrie
  • Dialyse
  • Cardiologie
  • ...
  •  
      Technologies  
     
  • Haut-débit
  • Imagerie médicale
  • Système d'information
  • Hébergement, transfert des données
  • Visio-conférence
  • ...
  •  
      Divers  
     
  • Actualités institutionnelles
  • Evènements
  • Guide méthodologique
  • Actualités des associations
  • Appels à projet
  • ...
  •  
      Liens externes  
     
  • iMédicale
  • Observatoire de la télésanté - Ministère de la Santé
  • Université Médicale Virtuelle Francophone
  • Centre de ressources sur la Télésanté - Canada
  • Association @THOS
  •  
    Ce portail est destiné en priorité aux adhérents. Visiteur occasionnel, vous avez uniquement accès à la partie publique du portail.
    Pour accéder à l'ensemble des informations, il vous suffit d'adhérer au CATEL

    Canada / Québec : Les éléments de base des dossiers de santé électroniques en place pour près de la moitié des Canadiens
    Poster le Jeudi 10 février 2011 @ 02:07:16 par jean-baptiste.admin

    Grâce aux investissements d'Inforoute Santé du Canada (Inforoute) et de ses partenaires des administrations publiques, les éléments de base d'un dossier de santé électronique (DSE) sont maintenant au service de près de la moitié de la population canadienne (49,3 %), a annoncé aujourd'hui le président et chef de la direction d'Inforoute, Richard Alvarez.


    Date de publication : 8 février 2011

    Source : CNW




    « Nous nous étions donné l'ambitieux objectif de rendre accessibles aux prestateurs de soins autorisés les systèmes de base du dossier de santé électronique pour 50 % des Canadiens, avant la fin de 2010. Nous sommes très près de franchir cette importante étape et nous prévoyons en atteindre le seuil au milieu de l'année 2011, dit Richard Alvarez. Grâce à nos efforts concertés, des systèmes sont maintenant en place et apportent une valeur aux patients et aux cliniciens, d'un océan à l'autre. »

    Financé par le gouvernement du Canada, Inforoute collabore avec les dix provinces et les trois territoires pour mettre en œuvre des systèmes de DSE sécurisés, dont les meilleures pratiques et les projets réussis dans une région peuvent être partagés ou reproduits dans d'autres régions.

    Les investissements consentis par Inforoute et ses partenaires provinciaux et territoriaux dans les technologies de l'information et des communications - comme les registres des clients et des prestateurs, les systèmes d'information de laboratoire et les systèmes d'imagerie diagnostique - génèrent déjà d'importantes retombées, de nombreuses façons.

    Nous constatons d'ores et déjà des améliorations dans la qualité des soins de santé, la réduction des temps d'attente et des erreurs médicales, la gestion des maladies chroniques et l'accès aux soins dans les régions rurales et éloignées, ajoute Richard Alvarez. Les patients et les professionnels de la santé s'entendent pour dire qu'il vaut mieux savoir que de ne pas savoir quand il s'agit des soins de santé. »

     

    Voici des exemples de tels avantages :

    Alberta Netcare

    Le programme Netcare de l'Alberta a été créé en 2006 et sert maintenant d'exemple de déploiement d'un DSE, sur la scène nationale et internationale. Par l'entremise de Netcare, plus de 30 000 utilisateurs autorisés de la province ont accès à l'information dont ils ont besoin pour offrir des meilleurs soins de santé, notamment les résultats de laboratoire, les profils pharmaceutiques, les rapports d'imagerie diagnostique, les transcriptions de rapports hospitaliers et des rapports d'ECG et de vaccination.

    Le Dr Robert Hauptman de Saulbus Family Medical Clinic, à St. Albert (Alberta), donne en exemple l'accessibilité des résultats d'examens de laboratoire pour souligner à quel point Netcare a amélioré les soins aux patients. « Du fait que nous avons accès aux résultats d'examens de laboratoire et aux images numériques, nous ne commandons plus d'examens en double. De plus, si nous disposons de la meilleure information possible, nous sommes en mesure de poser de meilleurs diagnostics et de prendre de meilleures décisions cliniques, dit le Dr Hauptman. Auparavant, nous demandions inutilement d'autres examens, pour lesquels le patient devait attendre les résultats pendant deux ou trois semaines, alors qu'il avait déjà subi ces examens. Il est important de souligner que les dossiers en ligne nous permettent de fournir de meilleurs soins aux patients. »

    Réseau Télémédecine Ontario (RTO)

    Le RTO est un des plus vastes réseaux de télémédecine au monde utilisant des systèmes de téléconférence bilatéraux en direct, auxquels sont intégrés des appareils de diagnostic et qui permettent d'apporter une expertise médicale à certaines collectivités de la province les plus difficiles à rejoindre et les plus mal desservies. Plus de 3 000 professionnels de la santé, répartis dans plus de 1 000 établissements de l'Ontario, font la preuve que la distance n'est pas un obstacle à la qualité des soins. En 2011, plus de 100 000 consultations auront lieu par l'entremise du RTO.

    « Les télésoins à domicile font appel à une technologie très efficace pour l'amélioration des résultats cliniques chez les patients et la réduction des coûts des soins de santé, car ils permettent aux patients de prendre eux-mêmes en charge leur maladie, dit le Dr Ed Brown, chef de la direction du Réseau Télémédecine Ontario. Nous améliorons les soins; les patients ont moins souvent recours au service d'urgence et sont moins souvent hospitalisés. Une technologie qui contribue à améliorer les résultats chez le patient, à augmenter le degré de satisfaction à l'égard du réseau de santé et à réduire les coûts de ce réseau, voilà une technologie très efficace. »

    Systèmes d'information sur les médicaments

    En 2010, une étude indépendante sur les systèmes d'information sur les médicaments a démontré qu'ils génèrent déjà des retombées annuelles de 436 millions de dollars, provenant d'une productivité accrue chez les prescripteurs et les pharmaciens, d'une meilleure observance du traitement par les patients et de l'accroissement de la sécurité des patients hospitalisés. On prévoit qu'à mesure que l'adoption et l'utilisation de ces systèmes se répondront et que la pratique de l'ordonnance électronique deviendra plus courante, encore plus d'avantages seront réalisés. 

    « Les pharmaciens bénéficient maintenant d'une technologie au service de leur expertise en pharmacothérapie et de la transformation de la prestation des soins de santé, dit Ruth Ackerman, présidente de l'Association des pharmaciens du Canada. En donnant aux professionnels de la santé un accès à l'information dont ils ont besoin pour appuyer leurs décisions cliniques, les systèmes d'information sur les médicaments améliorent la sûreté et l'efficacité des médicaments.

    Imagerie diagnostique

    En 2009, une étude sur les avantages des investissements dans l'imagerie diagnostique a démontré une possibilité de réduction des coûts et de gain de rendement de l'ordre de 1 milliard de dollars par année. Cette évaluation s'explique par une productivité accrue des radiologistes et technologues en radiologie, une importante réduction du nombre de transferts de patients et d'examens en double, ainsi que par l'élimination des films et des coûts élevés reliés au stockage des pellicules. Par exemple, le rapport d'évaluation souligne que la modernisation du réseau de santé pourrait améliorer l'efficacité de la prise de décision chez les médecins traitants, représentant une économie de temps entre 50 et 60 minutes, d'une valeur annuelle estimée entre 160 et 190 millions de dollars, à l'échelle pancanadienne.

    Le DDerek Younge, un chirurgien orthopédiste de Yellowknife, fait la promotion du système ID-PACS dans sa province. « Il s'agit d'une avancée importante. Nous pouvons voir les images dès qu'elles sont prises et consulter directement le centre de santé où le patient est traité. Nous pouvons faire beaucoup plus avec ces images qu'avec les radiographies traditionnelles. Nous pouvons nous prononcer avant même que le rapport de radiologie officiel ne soit prêt. »

     

    À propos d'Inforoute Santé du Canada

    Inforoute Santé du Canada est une organisation indépendante à but non lucratif, financée par le gouvernement fédéral. Inforoute investit avec chaque province et chaque territoire pour accélérer la mise sur pied et l'adoption des dossiers de santé électroniques au Canada. Respectant entièrement la confidentialité des renseignements personnels, ces systèmes fourniront l'information nécessaire aux cliniciens pour qu'ils soient en mesure de prendre des décisions éclairées, et aux patients pour qu'ils puissent prendre en charge leur propre santé. Le fait d'accéder rapidement à ces renseignements essentiels favorisera la mise en place d'un réseau de santé plus moderne et plus durable pour tous les Canadiens.

    Pour de plus amples renseignements sur les activités du Canada pour l'application des technologies de l'information et des communications dans les soins de santé, visitez www.vautmieuxsavoir.ca. Pour voir comment les initiatives en matière de DSE contribuent à améliorer la prestation des soins de santé auprès des Canadiens d'un océan à l'autre, allez à https://www.infoway-inforoute.ca/lang-fr/about-ehr/ehr-success-stories

    Date de publication : 8 février 2011

    Source : CNW





    Sujet de télésanté :

    Dossier médical partagé

      Liens Relatifs  
     
  • En savoir plus à propos de Dossier médical partagé
  • Article de jblavault
  • Article de jean-baptiste.admin

    L'Article le plus lu à propos de Dossier médical partagé :
  • La question du masquage de données dans le DMP : une mission de réflexion est lancée

    Les dernières nouvelles à propos de Dossier médical partagé :


    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 
  •  

    "Canada / Québec : Les éléments de base des dossiers de santé électroniques en place pour près de la moitié des Canadiens" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     
     
    Contact : CATEL - Tél :+33.(0)2.97.68.14.03 - Fax : +33.(0)2.97.68.29.56
    E-mail : catelATtelemedecine.org - Webmestre - Administration

    Mentions légales : © copyright CATEL 2011

    Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.