center
Devenez membre privilégié en cliquant ici
5 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
| Accueil |    [Visiteur Anonyme - Votre compte]    | Contactez-nous |    | Soumettre un article |  
  Recherche  
 
Recherche

Recherche guidée

 
  Applications de télésanté  
 
  • DMP / DPE
  • Altermed
  • NTIC et Santé
  • Télésurveillance
  • Réseaux de santé
  • Téléconsultation
  • Télésanté générale
  • ...
  •  
      Thématiques transversales  
     
  • Innovations technologiques
  • Evaluation de la télésanté
  • Management de projets
  • Etats des lieux - enquetes
  • Confidentialité et télésanté
  • ...
  •  
      Spécialités médicales  
     
  • HAD
  • Gériatrie
  • Dialyse
  • Cardiologie
  • ...
  •  
      Technologies  
     
  • Haut-débit
  • Imagerie médicale
  • Système d'information
  • Hébergement, transfert des données
  • Visio-conférence
  • ...
  •  
      Divers  
     
  • Actualités institutionnelles
  • Evènements
  • Guide méthodologique
  • Actualités des associations
  • Appels à projet
  • ...
  •  
      Liens externes  
     
  • iMédicale
  • Observatoire de la télésanté - Ministère de la Santé
  • Université Médicale Virtuelle Francophone
  • Centre de ressources sur la Télésanté - Canada
  • Association @THOS
  •  
    Ce portail est destiné en priorité aux adhérents. Visiteur occasionnel, vous avez uniquement accès à la partie publique du portail.
    Pour accéder à l'ensemble des informations, il vous suffit d'adhérer au CATEL

    Actualités des associations / fédérations / unions : Le dossier médical personnel… et confidentiel
    Poster le Vendredi 21 janvier 2011 @ 03:19:50 par jean-baptiste.admin

    A l’occasion du lancement expérimental du dossier médical personnel, les associations d’usagers de santé et le Conseil national de l’ordre des médecins se font entendre. Ils souhaitent notamment davantage de transparence et de cohérence dans l’informatisation des systèmes la santé.


    Date de publication : 20 janvier 2011

    Source : Espaceinfirmier




    Coordination renforcée, qualité et sécurité des soins accrues… l’intérêt du dossier médical personnel (DMP) semble aujourd’hui faire l’unanimité. Pour autant, le chemin de sa création ne fut pas un long fleuve tranquille, comme l’a rappelé Christian Saout, président du Collectif interassociatif sur la santé (Ciss), le 5 janvier dernier lors du lancement officiel de l’expérimentation à grande échelle du dispositif. Avant de dégager les enjeux à venir, M. Saout a souligné que le DMP testé aujourd’hui devait beaucoup à l’action des associations d’usagers.

    « Nous avons, a-t-il dit, bataillé pour que le DMP ne soit pas un outil de régulation économique de la dépense de santé comme cela était prévu au départ, avec par exemple la mise en place de pénalités sur le taux de remboursement des actes si le patient ne présentait pas son DMP. Le fait qu’il ait perdu son caractère obligatoire pour devenir facultatif est évidemment un élément déterminant de son acceptabilité sociale. Je suis satisfait que nous ayons eu cette demande et content que nous ayons été critiqués pour l’avoir formulée… »

    Le Ciss rappelle également qu’il a porté la revendication d’un numéro spécifique attaché à chaque dossier, différent de celui de la sécurité sociale, afin d’éviter tout risque de connexion avec d’autres fichiers et qu’il a été suivi en cela par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil). Le « droit à l’oubli » et le « droit au masquage », à savoir la possibilité pour l’usager d’effacer ou de cacher tout ou partie des données contenues dans son DMP, est aussi une avancée notable gagnée par les associations.

    Par ailleurs, en obtenant l’instauration du droit d’accès aux traces, les usagers pourront savoir quel professionnel de santé a accédé au DMP, les données qui ont été consultées, modifiées et ajoutées. « Nous considérions indispensable que le patient contrôle l’usage des données de santé par les tiers auxquels il aurait autorisé l’accès de son DMP », a expliqué Christian Saout.

     

    Une nécessité démocratique

    Dans la même veine, Jacques Lucas, vice-président du Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom) a insisté sur le fait « qu’il ne faudrait pas que nous soyons submergé par la technique et la technicisation de la société, où nous en viendrions à oublier au nom de la prouesse technique, y compris dans le partage des informations et des échanges, que le secret qui s’attache aux données personnelles et particulièrement aux données personnelles de santé fondent les sociétés de liberté ». Le Cnom souhaite aussi que soient définies les modalités d’une gouvernance rénovée en matière des systèmes de santé afin de faire émerger une cohérence d’ensemble et permettre un déploiement des différents projets selon des objectifs nationaux cohérents et réalistes déterminés par la puissance publique mais aussi par les professionnels de santé et naturellement par les usagers.

    Dans ce contexte, le Ciss plaide d’ailleurs pour la création d’un conseil national stratégique de l’informatisation du système de santé. « Pour l’instant, aucune feuille de route n’existe dans le domaine. Or, savoir où l’on va est une nécessité démocratique. Ainsi, nous ne sommes pas certains que l’agrément des hébergeurs de données doive rester du ressort d’une commission de l’Asip-Santé. A notre avis, il devrait être du ressort de la Cnil », a ajouté Christian Saout. Respectivement président et vice-président du conseil d’éthique et déontologique de l’Asip-Santé (1), agence chargée de l’élaboration et du déploiement du DMP, Jacques Lucas et Christian Saout ont regretté que l’installation tardive de cette instance, en juin 2010, retarde la production d’un guide du consentement à l’informatisation du DMP et du consentement à l’usage des données personnelles.

    « La confiance s’est installée, a conclu le président du Ciss, elle est précieuse, mais elle reste fragile. De notre point de vue, elle doit se renforcer pour le bien commun de tous. »



    1 - Agence des systèmes d'information partagés de santé.

     

    Date de publication : 20 janvier 2011

    Auteur : Françoise Vlaemÿnck

    Source : Espaceinfirmier





    Sujet de télésanté :

    Dossier médical partagé

      Liens Relatifs  
     
  • En savoir plus à propos de Dossier médical partagé
  • Article de jblavault
  • Article de jean-baptiste.admin

    L'Article le plus lu à propos de Dossier médical partagé :
  • La question du masquage de données dans le DMP : une mission de réflexion est lancée

    Les dernières nouvelles à propos de Dossier médical partagé :


    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 
  •  

    "Actualités des associations / fédérations / unions : Le dossier médical personnel… et confidentiel" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     
     
    Contact : CATEL - Tél :+33.(0)2.97.68.14.03 - Fax : +33.(0)2.97.68.29.56
    E-mail : catelATtelemedecine.org - Webmestre - Administration

    Mentions légales : © copyright CATEL 2011

    Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.