center
Devenez membre privilégié en cliquant ici
5 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
| Accueil |    [Visiteur Anonyme - Votre compte]    | Contactez-nous |    | Soumettre un article |  
  Recherche  
 
Recherche

Recherche guidée

 
  Applications de télésanté  
 
  • DMP / DPE
  • Altermed
  • NTIC et Santé
  • Télésurveillance
  • Réseaux de santé
  • Téléconsultation
  • Télésanté générale
  • ...
  •  
      Thématiques transversales  
     
  • Innovations technologiques
  • Evaluation de la télésanté
  • Management de projets
  • Etats des lieux - enquetes
  • Confidentialité et télésanté
  • ...
  •  
      Spécialités médicales  
     
  • HAD
  • Gériatrie
  • Dialyse
  • Cardiologie
  • ...
  •  
      Technologies  
     
  • Haut-débit
  • Imagerie médicale
  • Système d'information
  • Hébergement, transfert des données
  • Visio-conférence
  • ...
  •  
      Divers  
     
  • Actualités institutionnelles
  • Evènements
  • Guide méthodologique
  • Actualités des associations
  • Appels à projet
  • ...
  •  
      Liens externes  
     
  • iMédicale
  • Observatoire de la télésanté - Ministère de la Santé
  • Université Médicale Virtuelle Francophone
  • Centre de ressources sur la Télésanté - Canada
  • Association @THOS
  •  
    Ce portail est destiné en priorité aux adhérents. Visiteur occasionnel, vous avez uniquement accès à la partie publique du portail.
    Pour accéder à l'ensemble des informations, il vous suffit d'adhérer au CATEL

    Robotique / Robotique spatiale : La robotique spatiale au service de la chirurgie
    Poster le Lundi 20 février 2006 @ 10:11:25 par cecile.admin

    Des chercheurs de l’Université de Calgary s’inspirent des techniques spatiales pour concevoir un robot chirurgical capable de réussir des opérations d’une précision inégalée. Ce projet a pour nom NeuroArm.

    Date : 20 février 2006

    Source : @RT Flash




    Le projet NeuroArm, un robot guidé par l’image, compatible avec la résonance magnétique (RM) et élaboré pour la microchirurgie a été conçu par les chercheurs du Seaman Family MR Research Centre de l’Université de Calgary en collaboration avec MDA (autrefois MD Robotics), l’entreprise canadienne à l’origine du "bras canadien" mis au point pour les navettes spatiales et la station spatiale internationale. Le Dr Garnette Sutherland, chef du projet NeuroArm, affirme que ce robot est plutôt adroit et peut être utilisé en microchirurgie aussi bien qu’en stéréotaxie ; il s’agit du seul robot au monde à être doté de telles capacités. Le NeuroArm offre un niveau de précision sans précédent de 30 microns. Le système de bras robotisés étant guidé par l’image, les complications chirurgicales comme les hémorragies et les lésions au cerveau seraient susceptibles d’être minimisées.

    L’intégration du NeuroArm à un environnement de résonance magnétique contribuera à l’avancement de la chirurgie guidée par l’image. Le système comprend aussi la mise au point d’un cerveau virtuel propre à chaque intervention. Cela permet au chirurgien de répéter les gestes qu’il aura à poser avant de procéder à une opération et ce, dans un environnement virtuel. Le NeuroArm étant ambidextre, il est capable de réaliser les procédures chirurgicales les plus exigeantes sur le plan technique. En effet, le robot est doté de deux bras qui reproduisent les mouvements de la main et qui peuvent servir à différentes fins, selon les outils de microchirurgie spécialement conçus qu’il porte. Le NeuroArm comporte aussi des filtres qui éliminent les tremblements non souhaitables pouvant rendre une intervention délicate. Le système est contrôlé par un chirurgien manipulant des manettes depuis un poste de travail robotisé.

    Le poste de travail reproduit les images, les sons et la sensation d’une chirurgie. Le chirurgien peut visualiser le site de son intervention grâce à des images en 3D produites par des caméras stéréoscopiques. Des logiciels de navigation et de simulation lui permettent de déterminer un site d’incision optimal, d’établir un parcours évitant des structures essentielles et de s’exercer sans risque à réaliser des opérations rares ou complexes. Le NeuroArm possède une caractéristique spéciale, la sensation tactile dite haptique. En effet, pour optimiser une dissection chirurgicale, un chirurgien doit puiser dans son expérience antérieure afin d’en intégrer les images, les sons et les sensations tactiles, affirme le Dr Sutherland. Le NeuroArm permet de quantifier cette connaissance, ce qui aura des incidences importantes sur la formation. La création d’un tel robot, dont la mise en opération est prévue pour la fin de 2006, est le fruit d’une collaboration poussée entre l’université, l’industrie et la collectivité. En effet, la robotique à des fins médicales suscite un intérêt croissant sur le plan international.

    Date : 20 février 2006

    Source : @RT Flash





    Sujet de télésanté :

    Téléchirurgie

      Liens Relatifs  
     
  • En savoir plus à propos de Téléchirurgie
  • Article de Elise
  • Article de cecile.admin

    L'Article le plus lu à propos de Téléchirurgie :
  • Chirurgie et TéléChirurgie ?

    Les dernières nouvelles à propos de Téléchirurgie :


    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 
  •  

    "Robotique / Robotique spatiale : La robotique spatiale au service de la chirurgie" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     
     
    Contact : CATEL - Tél :+33.(0)2.97.68.14.03 - Fax : +33.(0)2.97.68.29.56
    E-mail : catelATtelemedecine.org - Webmestre - Administration

    Mentions légales : © copyright CATEL 2011

    Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.